C'est un petit billet de blog assez spécial pour moi, puisqu'il s'agit de vous parler et surtout de vous annoncer la sortie de mon premier EP, sur le label argentin Abstrakt Reflections, "Chaotic Paths".

Oui, je peux le dire, j'en suis assez fier, même si j'ai eu du mal à le porter. Du mal, parce que je l'ai composé dans une période où ça n'allait pas vraiment, les morceaux s'en ressentent d'ailleurs, beaucoup de noirs, de nuances de noirs même, du sombre, pas de délicatesse, de la violence sonore sur quelques morceaux, quelques mélodies d'un espoir qui sombre dans la démence.
Mais à côté de ça, j'ai cette satisfaction d'avoir terminé un projet, et de l'avoir mené jusqu'au bout, ce qui me fait enfin sortir du syndrome de la boucle, bien connu des musiciens, et qui durait depuis trop longtemps pour moi.

Bref c'est mon cheminement intérieur que j'ai voulu explorer.
Il m'a fallu 15 ans, 15 ans de morceaux ratés, jetés à la poubelle, perdu, recommencé. Des morceaux faits à tâtons, où je n'espérais même plus trouver une direction.
Et comme ne l'indique pas la pochette, j'ai fini par trouver la lumière au bout du tunnel, d'abord via le 1er morceau, "Centuries Fogs" que j'avais soumis pour le concours annuel du podcast "Les Sondiers" (et que vous pouvez retrouver à l'écoute à cette adresse : http://lessondiers.com/emission/jan-2018/81-les-prods-de-noël-2017-des-auditeurs).
Morceau qui a eu son petit succès auprès des animateurs de cette émission (le fameux frigo dans ta face à la Bruce Willis), et qui m'a donné envie de déterrer ces morceaux qui n'ont jamais abouti. De là, 3 autres morceaux sont venus s'ajouter.

Voyant que cela commençait à ressemblait à un univers sonore cohérent, j'ai décidé de le soumettre à des labels. J'ai tapé dans le 1er label qui m'est venu à l'esprit, Abstrakt Reflections, devenu aujourd'hui ma maison.
La réponse a été plus que positive, et après quelques discussions, le patron, c0ma, a voulu sortir mes morceaux, tout en me demandant d'ajouter un dernier morceau.

Sur ce dernier morceau, "Espérance Délaissée", outre le titre qui ne laisse que peu de places à l'interprètation, l'idée générale a été de conclure l'EP par un morceau avec une mélodie, simple si possible et un rythme simple, mais lourd, dur, malaisant.
Mais au fur et à mesure, sont venus s'ajouter des kicks furieux, des nappes sonores qui grondent au loin, une basse qui vombrit, et finalement plus rien. Le chaos. Bref, tel que je me suis imaginé ce "chemin chaotique", titre de mon EP qui n'a pas bougé d'un iota depuis mes 1ères pensées de sortie d'EP.
Bref, c'est la conclusion de 15 ans de recherches, de découvertes, d'écoutes, de productions non abouti, et dont le résultat se résume en 5 titres.

Je vous propose l'écoute de la preview, utilisé pour la promo :


Je me dois de signaler le travail remarquable de mastering opéré par François TJP, à la manette de finition du projet, et qui, si je ne m'abuse, termine cette 1ère expérience de mastering avec brio. Je l'en remercie du fond du coeur, des mecs en or comme ça prêt à vous aider sans la moindre contrepartie, ça ne se trouve pas à tous les coins de rue.
Et il a l'insigne honneur d'apparaître sur la pochette arrière :

En parlant de pochette, saluons le magnifique travail de "THEPOSTHUMAN" qui n'est autre que mon patron de label.
Alors que mon 1er artwork ne ressemblait pas à grand chose (et pour cause je comptais m'auto-publier au départ) :

c0ma, boss du label Abstrakt Reflections, a su rendre exactement ce que j'avais en tête : un univers sombre, décadent, sale, sans avenir, à l'image de mes morceaux complètement fous pour certains.



Après tout ça, que faire ?
Me reposer de cet EP. Le digérer.
Et je repartirai sans doute dans l'écriture du prochain. Je ne me sens pas encore prêt pour le format album. Mais ce prochain EP devrait voir apparaître plus de lumière, moins de noir dans mes créations. Même si je souhaite encore le situer dans un monde post-apocalyptique, je me suis rendu compte que j'avais laissé ma noirceur envahir mes compositions. Cela sert très bien mon propos aujourd'hui, et c'est aussi tout l'idée derrière la digestion. C'est lourd, tant de sombres, de saletés. Très lourd. Je souhaite que cet EP devienne un témoignage de cette période de ma vie où toute vision était trouble, sans lumière au loin, avec, pour seuls compagnons, de sombres pensées.

Enfin, pour conclure, je remercie les personnes suivantes :
- c0ma, boss du label Abstrakt Reflections, qui m'a accompagné pendant tout le processus de sortie de l'EP.
- François TJP, pour le mastering et les encouragements.
- Les Sondiers, le podcast qui m'a redonné envie de composer de la musique
- Mélinda, ma femme, ainsi que mes enfants, qui ne comprennent pas toujours ce que je fiche devant mon ordinateur avec tous ces machins bizarres à l'écran :)
- Adrien Landivier, ancien producteur à Radio France qui m'a transmis, via son émisison "Glitch sur Le Mouv'", cette passion pour les sons bizarres.
- Aphex Twin, Autechre, Richard Devine, et bien d'autres encore, pour leurs influences multiples qui m'ont façonné pour toujours dans le moule de l'IDM.

Ainsi que tous les autres que j'aurai pu oublier.

Vous pouvez écouter cet EP sur Soundcloud, ainsi que sur la plateforme Bandcamp, où vous pouvez faire un don qui sera reversé au label.


Je précise d'ailleurs que ma musique est sous licence Creative Commons BY-CC-ND, dont les termes exacts sont disponibles à l'adresse suivante : https://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/3.0/deed.fr

Redscape.